scandale au Port de Dakar: les 80 kg de la Cocaïne saisie se fondent dans la ature.

42 Views

selon nos confrère du journal en ligne Seneweb.com que la quantité de cocaïne saisie au Port de Dakar est supérieure aux 238 kilogrammes annoncés. Selon nos informateurs, il manque au décompte officiel 80 kg.

La Dic est sur le coup. Et nous avons appris que les policiers ont démarré leur enquête.

« Ils ont entendu des journaliers au Port, un responsable des douanes et des membres du staff d’une société de transport maritime et de manutention », précise un de nos interlocuteurs.

Un autre souligne que « l’affaire est très gênante pour l’administration des douanes ».

Mercredi, les gabelous annoncent que cette nuit-là, à 2 heures 30 minutes, leurs agents ont saisi au Port de Dakar 238 kg de cocaïne.

Au départ une tentative de corruption
La drogue dure a été trouvée dans un navire en provenance du Brésil et à destination de l’Angola. Elle était dissimulée, par sac d’un kilo, dans les coffres de quatre d’un lot de 24 voitures neuves de marque Renault.

En conférence de presse, les responsables des douanes ont informé avoir réussi cette opération grâce à « un renseignement ». Seneweb a appris que tout est parti d’une tentative de corruption.

« Une personne, dont l’identité est tenue secrète pour des raisons évidentes, a été contactée par le propriétaire du chargement ou celui qui se faisait passer comme tel. Ce dernier lui fait croire que c’était une cargaison de téléphones portables, raconte une de nos sources. Il lui propose 13 millions de francs Cfa contre son ’intervention’ afin que la marchandise passe le contrôle douanier ’sans problème’. »

Notre informateur ajoute : « Flairant un coup, le contact vend l’info à un douanier qui informe ses supérieurs. La machine s’emballe. C’est ainsi que le chargement a été entièrement passé au peigne fin et la drogue découverte. »

Une enquête a déjà été ouverte. Les enquêteurs devront certes essayer de retrouver les complices et les propriétaires de la cocaïne. Mais ils gagneraient d’abord à connaître la quantité exacte de drogue dure saisie. 

Dans cette perspective, commente une de nos sources, « il est à saluer que l’enquête soit confiée à la DIC qui est ‘neutre’ ».